Naturopathie : ma rentrée sereine

Après une pause d’un an sur Gloss à Moelle, j’avais envie de revenir avec un sujet Bien-Être. Durant cette année sans bloguer, j’ai eu le temps de remettre en question pas mal d’aspects de ma vie, à commencer par mon propre bien-être, et ma santé.

Je me suis intéressée aux bienfaits de la Naturopathie, et des médecines douce en général, il y a environ dix ans. A cette époque, j’ai eu un ennui de santé qu’aucun médecin généraliste, ni aucun traitement, n’a réussi à traiter ; petit à petit, je me rendais compte que des méthodes naturelles de soins parvenaient à rééquilibrer mon corps et à enrayer le problème. Même si rien n’est gagné, il y a des améliorations notables qui me donnent la pêche ! D’expérience, je pense que la Naturopathie est complémentaire à la médecine occidentale, et qu’elle est fiable pour les petits maux du quotidien. C’est surtout devenu une philosophie de vie ; je m’aperçois qu’elle fait de plus en plus d’heureux, et que nous sommes nombreux à l’adapter à nos vies.

Cette année, je reprends le blog en mains, car vous écrire me démange. C’est décidé, j’adapterai le contenu avec des articles axés bien-être et santé au naturel. D’ailleurs, j’ai pour projet de terminer de me former dans le domaine, mais ça, c’est une autre histoire.

Une Rentrée Sereine : mes Conseils

Depuis quelques semaines, je vois les gens autour de moi revenir de vacances complètement déprimés par les températures qui baissent, par la reprise du travail et d’un rythme de vie moins zen. En prime, les jours raccourcissent ! L’entrée dans l’automne est une période de transition ; pris dans le tumulte de la reprise professionnelle, ou encore de la rentrée des enfants, on a tendance à négliger ces petits changements. Cette transition été-automne est pourtant très utile : bien suivie, elle permet à notre organisme de s’adapter en douceur à l’arrivée des saisons froides… et donc de ne pas ressentir de baisse de moral !

Conseil n°1 : Plus de repos

Hé oui, avec les phénomènes naturels comme les jours plus courts et le manque de lumière, il est tout à fait naturel de ressentir une grande fatigue, un manque de tonus, voir un appétit complètement déréglé. En fait, l’arrivée de l’automne nous dirige naturellement vers un besoin de repos supplémentaire.

Se coucher un peu plus tôt pour allonger son temps de sommeil est une bonne astuce. Trente, quarante minutes seulement peuvent suffirent à retrouver un meilleur tonus. Un autre petit « truc » que j’expérimente en ce moment, moi qui me lève aux alentours de 5h20 pour le travail (ouch), est de prendre cinq minutes au réveil pour s’étirer. Quelle que soit ma position de sommeil, dès que j’éteins mon réveil, je m’étends sur le dos, sans oreiller pour ne pas casser la colonne vertébrale, et je m’étire très lentement ; bras et jambes, cou, bassin… Ainsi je ne me crée pas de micro-traumatismes au réveil (vous savez, ces petites douleurs partout comme si on avait 92 ans).

Conseil n°2 : Besoin d’air

Dans cette saison transitoire, notre capacité à prendre le temps de respirer est réduite. Vie à cent à l’heure, difficulté à se poser, démoralisation face à une changement de routine… notre souffle est coupé, on se sent comme étriqué dans son bureau, dans son quotidien. En outre, les fenêtres se ferment, l’air circule moins dans notre organisme… on devient casanier.

En ce moment je me pousse un peu à travailler ma respiration avec quelques exercices que j’ai appris en sophrologie et en chant ; mais pas besoin d’être expérimenté ! Prendre un moment pour soi suffit : on n’hésite pas, plusieurs fois par jour, à prendre de profondes et lentes respirations par le nez, en remplissant ses poumons sans gonfler le ventre, puis à expulser l’air régulièrement par la bouche. Cette simple technique stimule les voies respiratoires et augmente le lâcher-prise au niveau mental.

J’aime aussi, dès que je le peux, saisir les derniers instants de soleil. Si je ne travaille pas l’après-midi, ou si je sors du travail suffisamment tôt, je n’hésite pas à me mettre dans mon jardin le plus longtemps possible, ou à aller marcher au vert. Ma vie à la campagne me facilite les sorties en plein air, mais pour celles qui vivent en ville, il y a je suis sûre de nombreuses occasions de prendre une grande respiration, de s’oxygéner, et de profiter encore un peu du soleil.

 

Côté plantes, je ne lésine pas pour lutter contre les affections respiratoires. C’est mon lot : en travaillant à l’hôpital, il suffit qu’une personne soit malade pour que je le sois aussi. J’assainis un maximum mes voies respiratoires en diffusant à la maison de l’huile essentielle d’eucalyptus et de pin. J’ai aussi investi dans un sirop naturel de pin, et j’en prends une cuillère chaque matin.

Conseil n°3 : Manger mieux

S’il y a bien un truc à retenir en Naturopathie, c’est que le bon fonctionnement de notre système immunitaire découle de notre alimentation. Dans cette période de transition, j’expérimente d’inclure petit à petit des aliments de l’automne, et je renforce mon alimentation par des compléments alimentaires.

Comme beaucoup de personnes, je rééquilibre régulièrement mon alimentation en fonction des saisons. Certains éprouvent le besoin de faire des cures détox comme le jeûne, des diètes en tout genre, mais de ce côté je trouve que chacun doit trouver sa méthode de rééquilibrage. De mon côté, l’alimentation ayant été un très grand problème dans mon passé, je ne me vois pas du tout suivre une diète ou un jeûne, du moins pas encore. Il est important de s’écouter, de savoir ce qu’on peut mettre en place de réaliste pour mieux manger… et surtout répondre à nos besoins : avoir meilleure énergie, booster son système immunitaire, éliminer les excès des vacances.

Allez hop, on range les plats surgelés et on sort les produits frais. Ce n’est plus à prouver : le bon fonctionnement de l’intestin conditionne notre immunité et notre bonne humeur. Ils sont conseillés :

  • Les légumes : Carotte, champignon, betterave, chou, aubergine, épinard, fenouil
  • Les céréales : Sésame, Sarrasin
  • Les épices et condiments : Basilic, poivre, noix de muscade, échalotte
  • Les fruits : Figue, pignons de pin, rhubarbe, poire, banane, pomme
  • Le petit plaisir : le miel

Pour une alimentation énergisante, il est également conseillé de réduire au maximum les viandes rouges et les laitages, surtout dans la période de transition. C’est aussi le moment pour réintroduire les tisanes, et ça en général, on adore !

Mes compléments alimentaires : En automne, j’en profite toujours pour faire une cure de compléments. J’ai commencé une cure d’onagre et de bourrache, qui contribue à l’équilibre de ma peau, qui a tendance à être trop sèche dès la fin de l’été. Pour finir, j’entame ma cure de jus de bouleau annuelle, et cette hiver j’entamerai une cure de Vitamine B12 !

Si j’avais un conseil à vous donner concernant la prise de compléments alimentaires, c’est de consulter un Naturopathe avant de vous lancer. Même si cela reste des produits naturels, il existe des posologies à respecter et des produits à ne pas associer.

Et de conclure…

J’espère que mes quelques conseils vous donneront envie de prendre soin de vous, et de démarrer l’automne en pleine forme. J’espère que cette entrée en matière vous plaît, c’est une première pour Gloss à Moelle, et je vous réserve encore pas mal d’articles axés Naturopathie, avec des thèmes bien spécifiques tout au long des saisons.

A bientôt !

  signature-fanny

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *