So Shape : j’ai testé le Challenge 5 jours (+ Code Promo)

Bien le Bonjour !

Le mois dernier, je vous partageais cette photo sur mon compte instagram :

• SoShape • Hello tout le monde ! Je suis souvent sceptique devant les programmes alimentaires farfelus destinés à remplacer les repas. C'est vrai quoi, un substitut de repas, ça apporte sans doute les calories et l'énergie nécessaires au corps mais ça ne coupe pas la faim ! Avec le programme SoShape ce qui m'a plu, c'est de pouvoir avoir quelque chose qui cale vraiment, puisqu'on peut rajouter certains aliments et que les shakers ont l'air hyper denses. C'est surtout la facilité d'utilisation qui me plaît, puisque vous le savez je n'ai pas toujours le temps de prendre un repas en travaillant à l'hôpital. Et les saveurs… wouah ! Pour vous ce que j'en pense, rendez-vous dans quelques jours. • • #soshape #food #blog #partenariat #RepasdAideSoignante

A post shared by Fanny ~ Gloss à Moelle (@fanny_glossamoelle) on

Je vous expliquais dans la légende qu’avec le rythme de la rentrée, j’avais besoin de m’essayer à un programme alimentaire qui m’aiderait à repartir du bon pied, après un été chargé en rosés-pamplemousses et autres crèmes glacées. J’avais surtout besoin de me prouver à moi-même que je pouvais tenir un programme sans faire d’écarts.

Je vais être cash, pourtant. Aucun programme alimentaire destiné au bien-être ou à la minceur ne peut être tenu durablement sans écart… sauf peut-être les programmes que se fixent les personnes orthorexiques (maladie dont les symptômes sont une obsession du contrôle de l’alimentation et des troubles alimentaires). Et oui, les « écarts », on en fait tous, on est humains. Le truc, c’est que je suis en surpoids, et c’est vachement moins glamour un écart quand on pèse lourd, que quand on est toute mince. Mais maigre ou gros, craquer, se faire plaisir, avoir un goût prononcé pour un type d’aliments, c’est totalement humain, et ça peut même être inscrit dans nos codes génétiques !

Alors, plutôt que de me « priver », je choisi des programmes alimentaires qui m’aident observer des périodes de diètes en me permettant de ne pas perdre le plaisir. So Shape m’a permis de tester 5 jours d’hygiène alimentaire nickel-chrome pour remettre de l’ordre dans mon bidou, tout en gardant la possibilité de manger ce que je voulais… Je vous raconte !

So Shape, c’est une marque de produits alimentaires destinés au contrôle du poids et au maintien du bien-être. La marque ditribue 3 « formules » : un challenge de 5 jours, un challenge de 14 jours, et un challenge de 28 jours.

La marque a une communication puissante sur les réseaux, et toute l’équipe So Shape reste très disponible pour dialoguer avec les consommatrices. La communauté instagram So Shape est haute en couleurs, et poste régulièrement des photos des petits berlingots et des shakers qui font le succès de ce programme.

J’ai choisi de tester un challenge « Starter » de 5 jours, et je trouve ça largement suffisant pour relancer la machine après un été d’excès. Le principe du challenge est simple : Le seul repas « normal » qu’on prend librement, c’est le midi. Pour le matin et le soir, on se prépare un shaker So Shape… et on peut rajouter à cela quelques aliments riches en protéines autorisés.

Chaque berlingot représente environ 210 calories, peu de lipides, et pas mal de protéines, c’est ce qui en fait un substitut de repas plutôt sain.

J’ai donc reçu chez moi mon pack de 10 berlingots, aux saveurs que j’ai pu personnaliser sur le site. J’ai choisi des saveurs sucrées pour le matin, et des saveurs salées pour le soir. J’ai reçu également un shaker et un livret explicatif sur le programme détaillé, avec des exemples de menus à composer et surtout les fameux aliments que l’on peut ajouter aux shakers sans culpabilité.

Les Goûts :

Avant de me décider à entreprendre ce challenge, j’avais lu de nombreux avis sur les blogs, et beaucoup d’entre eux disaient que les goûts des berlingots laissaient à désirer. Je n’ai pas eu cette impression.

Soyons clairs tout de suite, les berlingots sont composés de poudres protéinées, ils n’ont donc rien de « naturels » (ils ressemblent beaucoup aux poudres que prennent les sportifs pour se maintenir en forme). Par contre, les goûts m’ont vraiment plu et, comme j’en avais choisi des différents, je ne me suis pas lassée une seconde.

Chaque matin, je sirotais tranquillement mon shaker sucré aux aurores avant d’aller à l’hôpital ; Vanille et Chocolat blanc, Cookies and cream, Brownie… je n’ai rien trouvé à redire à ces goûts. On peut élaborer les shakers à base de lait animal ou végétal, mais j’ai préféré les faire à base d’eau. La texture épaisse est agréable, et procure une sensation de satiété qui dure un peu, et ça, ça m’a permis des repas rapides parce qu’en milieu hospitalier, on n’a pas toujours le temps.

Côté plats salés, comme par exemple Pasta Bolo ou Risotto, les goûts étaient encore au rendez-vous, mais j’ai eu un peu plus de mal à les préparer. J’ai pourtant suivi la recette à la lettre, mais à chaque fois le résultat était trop cuit ou pas assez… une petite déception de n’avoir pas réussi à les préparer correctement.

Les Couleurs : 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la marque a bien travaillé ses packaging et son design ; j’adore ces petits berlingots ludiques qui s’emportent partout. Au dos de chacun, une petite maxime qui aide à garder la pêche et à ne pas perdre de vue ses objectifs.

Le shaker est hyper pratique aussi, et il contient même un infuseur de fruits pour se réaliser des eaux fruitées et ne pas oublier de boire toute la journée.

La Dalle :

Un substitut liquide n’est en aucun cas un « repas ». Si en terme de calories et d’apports on est tout à fait dans le correct, une boisson épaisse ne peut pas durablement remplir un ventre et stopper la faim (sauf, encore une fois, si l’on a des troubles alimentaires restrictifs comme l’anorexie-boulimie ou l’orthorexie). Nan, si t’es humainement constituté, tu auras la dalle.

Du coup, je te conseille de t’autoriser quelques aliments sains, comme les légumes verts, ou les viandes maigres.

Le Résultat :

C’est ce qui t’intéresse, avoue ! Tu veux savoir combien de kilos j’ai perdu ?

Aucun. Nan nan. Mais par contre, j’ai perdu plus de 2 cm de tour de taille et de hanches, et je me suis sentie moins boudinée dans ma blouse blanche au boulot. En prime, j’ai beaucoup mieux dormi ! Mes nuits ont été bien plus récupératrices que d’habitude, parce que j’ai mangé plus léger le soir. C’était un peu frustrant de ne pas pouvoir me faire un bon gros repas-réconfort après une grosse journée de boulot, mais quand je vois l’énergie que j’y ai gagné durant cette semaine, je suis prête à alléger mes repas du soir !

Le Challenge 14 jours ?

Figure-toi que j’y pense. Je ne sais pas si je pourrais le tenir, comme je t’ai expliqué, le craquage alimentaire est humain… et moi je suis très humaine !

Et toi, tu voudrais tester So Shape ?

Site internet : https://www.soshape.com/

Je t’offre un CODE PROMO qui te permettra de choisir tes saveurs gratuitement sur les challenges 14 et 28 jours :

PERSOGLOSS

  signature-fanny

5 Comments

  • Merci Fanny pour cet article très complet ! Je pense opter pour le challenge de 14 jours quand ma paye sera tombée (dans 4 jours), même si c’est cher. Perdre des centimètres c’est toujours appréciable ! Pour le coup, mes journées (en fait, des nuits) de travail sont bien faites par rapport à ce challenge : ça ferait un berlingot sur les coups de 14-15h, à la place de mon petit-dej, le repas libre représente ma gamelle au taff, vers 20-21h, et le dernier berlingot quand je rentre du taff affamée à 5h30 du matin (où il ne faut pas trop manger car je dors 1h après). A voir donc 🙂 Merci d’avoir parlé de tout, des goûts, de la faim éventuelle (LA vraie galère quand on veut perdre du poids) ! Et merci pour le code promo.

  • Bonjour,

    Merci pour ton article.
    Je me tate à faire un programme de 5 jours.
    Et moi aussi je bosse à l’hôpital (IDE) et en 12 heures et donc les repas, c’est pas toujours ça.
    Je pense que je vais me lancer.
    Petite question, la collation vanille-chocolat blanc à t-elle un gout de lait prononcé ? Parce que je ne suis pas fan (même écoeurée par le gout du lait).

    Encore merci pour cet article bien complet qui a répondu à mes questions.

    • Bonjour Laetitia, et merci pour ton commentaire ! Effectivement si tu n’aimes pas le lait, cette saveur peut te déplaire, car dans elle est proche d’un goût de lait ! Bises

  • J’ai bien envie de faire une cure de 14jours après Noël cette année ! Pour dégonfler un peu après les fêtes. Mais j’ai peur sur les goûts par contre^^ surtout les salés. On verra bien !
    Ce n’est pas donné par contre.
    Je pense qu’on prendra une cure d’1 mois et on partagera en deux avec chéri.

Laisser un commentaire :