Mon expérience Balinea, réservation de soins en ligne : Balinea 1 / Jean-Louis David 0

J’ai rarement eu des déception lors des partenariats que j’ai réalisé avec les marques autour du blog. De mémoire, en trois ans d’existence de Gloss à Moelle, ça n’était jamais arrivé ; mais là, j’ai dû passer sous une échelle en même temps qu’un chat noir, parce qu’en ce moment j’enchaîne les déceptions. Une en particulier concerne directement le service proposé, et d’ailleurs je vous en parlerai dans un prochain article parce que c’est du lourd (il y a vraiment des marques qui nous prennent pour des jambons, comme dirait la blogueuse Janis en Sucre).

En ce qui concerne Balinea, ma déception ne concerne pas directement le service, mais le prestataire que j’ai choisi, du coup, tout est de ma faute, si je puis dire. Récit de ma mésaventure :

Il y a quelques semaines, Balinea, site de réservation de soins en ligne, m’a proposé de m’offrir un soin au choix sur leur site, puis de parler de mon expérience à mes lectrices : en somme, un partenariat classique, avec un échange simple, sans contraintes. La personne avec qui j’ai été en relation a même pris le temps de me faire une sélection de soins qui correspondaient à mon profil. Non-contente de profiter d’un soin offert gracieusement, et de pouvoir vous faire un retour d’expérience, je me suis empressée de zieuter le site et ses centaines de propositions parmi :

  • Soins du corps & massages
  • Soins du visage
  • Brushings, Coupe de cheveux
  • Lissages brésiliens
  • Manucures, pédicures
  • Epilations
  • Prestations maquillage
  • SPA, Hammam, Sauna
  • Séance d’Aquabiking

J’ai choisi une prestation shampoing + brushing chez Jean-Louis David. Un truc s’est parfaitement bien goupillé : j’avais un event prévu sur Paris le 26 septembre (Les Victoires de la Beauté) et j’avais envie de faire quelque chose pour mes cheveux. Ils sont longs, épais, et je ne sais jamais quoi en faire en soirée ; pour une fois, je voulais un brushing travaillé. J’ai choisi de me faire coiffer non-loin du lieu de la soirée, pour être toute mignonne et changer de mon habituelle crinière sauvage.

J’ai réservé sans problème et sans trop me poser de questions : la F.A.Q du site est très claire. Il n’y a pas de mauvaises surprises : la recherche est hyper simple puisqu’on peut la cibler (lieux, tarif maximum, note des utilisateurs…)

Pour chaque prestation, il y a un calendrier des rendez-vous en temps réels, et des détails sur le soin effectué, les conditions, et même un plan et un itinéraire. Balinea couvre toute la France.

balinea

Et les prix ?

Ils sont justement assez bas, puisque Balinea propose toute l’année des réductions jusqu’à – 50%. En flânant sur le site, j’ai aussi remarqué qu’il y avait des jours ou des tranches horaires où les prix baissaient encore plus. Par exemple, pour se faire maquiller un lundi avant 17 heures, on paie une trentaine d’euros, et le soir après 17 heures, on paie dix euros de moins. C’est quand même hyper intéressant, et ça permet de profiter de soins d’instituts et de salons pour souvent moins de 30 euros. J’adhère totalement !

Et mon expérience ?

Huit lettres.

Foireuse.

F-O-I-R-E-U-S-E .

(Motus, la boule noire, tout ça)

Résumons : Lors de ma réservation en ligne, j’ai bien fait attention chez les coiffeurs aux différences de tarifs entre cheveux mi-longs et longs, et j’ai choisi un coiffeur qui affichait 24 euros pour toutes longueurs (je sais quand même ce que je fais, je sais très bien qu’avoir les cheveux longs, c’est devoir accepter la « taxe » appliquée par les coiffeurs inutilement… puisqu’ils mettent exactement la même quantité de produits que sur les autres cheveux, et qu’on nous prend vraiment pour des quiches.).

J’ai rendez-vous dans un salon de coiffure Jean-Louis David à 16h30 pour un shampoing et un brushing. Lorsque j’y arrive, je trouve le salon vide de clients, ce qui à mon sens est un gage de qualité pour le soin : les coiffeurs auront plus de temps pour moi, c’est parfait !

carousel_place-1

La brunette qui m’a accueillie était plutôt agréable, et sa collègue blondinette, plus timide, l’était également. J’ai commencé à engager la conversation autour de mes cheveux : ils avaient été lavés récemment, donc je voulais un léger shampoing, j’ai dit à la coiffeuse. Cela sous-entendait qu’il ne fallait pas les frotter comme une malade, pas la peine de me masser le crâne huit heures ; je pensais quand même qu’une coiffeuse professionnelle, quelle que soit son ancienneté, savait quand même interpréter « shampoing léger » (bordel !).

A ce moment-là, un vieux coiffeur sorti de nulle part, certainement le coiffeur en chef, portant une chemise de prof de maths des années soixante-dix et une moustache belle-époque (défraîchie) s’avança vers moi, sans même un bonjour, et me menaça avec un peigne, qu’il me brandit sous le nez en s’agitant comme un petit moustique pervers :

« Alors oui mais en revanche là, euh, vous aurez un surplus cheveux longs ! Le site Balinea n’est jamais à jour, et ce sont les anciens tarifs ! »

Moi, je suis une nana cool, je m’offusque rarement, et son attitude de petit rat renfrogné et stressé m’amusa plus qu’elle ne m’agaça. Je le trouvai soudain ridicule et surtout un peu bêta, car il menaçait la seule cliente de son après-midi, voilà qui était très con pour son affaire.

Chaque jour, dans mon boulot en psychiatrie, j’apprends à décoder la façon de s’exprimer des gens ; ça me sert à prendre du recul, à ne pas partir au quart de tour (et je vous jure que je fais des efforts). Là, je n’ai pas pu m’empêcher de voir la grande mauvaise foi du bonhomme, qui accusait Balinea de ne pas avoir mis SA propre page à jour (pauv’ ti bonhomme).

Je levai un sourcil en grimaçant l’air de dire « Hey, calmos, mec ! », et me concentrai sur la coiffeuse, que je suivie au bac. Clairement, je ne m’attendais pas à une prestation de luxe, mais quand même à mieux. Elle me mouilla les cheveux, juste comme ça, avec de l’eau qui mouille. J’insistai :

« Ah, vous ne faites pas de shampoing, même léger ? »

« Nan, sinon le brushing ne va pas tenir, étant donné que vous les avez déjà shampouiné hier soir. »

Hum. Je lui donnai le bénéfice du doute, quand même : elle est professionnelle, quoi.

carousel_place

Elle commença sont brushing, que je voulais souple, volumineux, et un peu bouclé sur les longueurs : en somme rien de difficile, car j’ai au naturel une grosse crinière souple qui prend la forme qu’on lui donne, et qui la garde pour plusieurs jours : Easy as fuck ! (Simple comme une enfilade). Le brushing a en fait duré deux minutes : une minute de séchage rapidos au doigt, puis une minute de passage viteuf de plaques. J’ai quand même eu droit à quatre grosses boucles et un coup de laque. Bon, c’était du rapide et du « j’me casse pas la tête, je dois partir en pause et mon café va refroidir » ; mais c’était quand même pas si moche, alors je décidai d’être gentille et de dire « Merci ».

Trop gentille, moi ?

Croyez-le ou non, c’est bien la première fois en trente ans que ça m’arrive, avec ma masse capillaire : son brushing a tenu quinze minutes. Je suis allée à ma soirée les cheveux lisses, très lisses. Beaux, mais lisses. Et je déteste les avoir lisse. J’ai une crinière de lionne : je veux être une star hollywoodienne, pas ressembler à une ado émo aux cheveux gras, merde ! (j’ai toujours l’impression que les cheveux plats ont l’air gras, pas vous ?).

J’avais les boules (pardon ; le seum), mais surtout, j’ai payé neuf euros de surplus alors que je n’ai eu que de l’eau qui mouille et même pas une goutte de sérum de brushing.

Pour conclure :

Je ne regrette absolument pas mon partenariat avec Balinea, mais juste d’être tombée sur des coiffeurs certainement aigris par leur métier, pas tellement à l’écoute, ou tout simplement jemenfoutistes sur les bords. Avant de réserver la fois prochaine fois, j’appellerai l’établissement en leur demandant si leurs données sur Balinea sont à jour.

Je remercie Balinea, avec qui j’ai pu parler de ma mésaventure ouvertement sans avoir besoin de censurer mes propos, et je demande solennellement à tous les coiffeurs aigris de France de s’y créer un compte et de réserver un massage en ligne pour se détendre un peu les nerfs.

Offre Balinea :

Si vous souhaitez profiter de 10 euros de réduction dès 20 euros d’achat, voici un code parrainage.

Et vous, vous êtes déjà passé par un site ou une application pour vos réservations ? 

Vous avez déjà été prise pour un jambon ? Comment avez-vous réagi ?

  signature-fanny

10 Comments

  • oui, ça m’arrive de m' »offrir » un balinéa quand je vais sur Paris . La dernière fois , c’était chez Ella Baché . Le soin était très bien mais l’esthéticienne m’a quand même dit que ce n’était pas tout a fait le même soin que sans le reduc Balinéa , notamment elle ne m’a pas appliqué le masque/ampoule flash….bouh …Là oui, je me suis un peu sentie comme un jambon …

  • Bonjour,

    J’ai eu une expérience similaire avec une manucure gel qui devait durer 3 semaines et qui a tenu seulement 5 jours, mais je pensais que cela pourrait être une question de mauvaise chance car j’avais trouvé que l’estheticienne avait été assez professionnelle.

    Elle m’a expliqué que comme j’étais une cliente « Balinea », j’avais droit à certains couleurs de vernis seulement.

    Mon avis reste mitigé.

    En tout cas, j’ai bien aimé ton article, il m’a bien fait rire.

    Bonne journée et à bientôt!

  • J’ai toujours un souci avec ce genre de plate-forme de réductions de prestations. Alors, que, d’un point de vue de Cheap fille, les réduc’ ça me connait ! 😉
    Non, mais d’un autre œil, je vois que les professionnels se sont fait harponnez un beau matin par une structure qui leur faisait miroitez le fait de faire grossir leur clientèle sans déployer l’armada de commerciaux. Alléchant évidemment. Sauf qu’au fil des petites lignes de conditions particulières ils se sont mis à voir le service d’un plus mauvais œil (marges réalisées par la plate forme, beaucoup trop importantes par exemple). Résultats ? Les prestataires mettent en place des stratagèmes pour servir moins bien les clients arrivés par ce biais là. Ca va de modifier un peu le soin par rapport à un client « traditionnel » (cf. commentaire du dessus) à faire payer un surplus pour une soit disant longueur de cheveux supplémentaire (au passage, je suis scandalisées lorsque je lis qu’ils ne t’ont même pas fait un vrai shampooing ! Depuis quand un brushing ne tient pas sur cheveux propres alors que c’est pratiqué dans TOUS les salons ?!)
    Bref… Loin de moi l’idée de critiquer le service Balinéa dans cette histoire (j’avais moi même testé un même système qui s’était révélé parfait), mais il s’agit de toujours prendre un peu de recul : les prestataires déjà aigris n’hésiterons pas à se montrer encore plus aigris auprès de ces nouveaux types de clients… Hélas.

  • Je ne sais pas mais … J’ai quand même un peu l’impression que les soins proposés sont au rabais … C’est un peu comme avec Groupon. Chez certains commerçants quand tu arrives avec ton bon payé en ligne, ils font une drôle de tête … Même si ce n’est pas la faute de Balinéa sincèrement ton retour d’expérience me refroidi complètement. En tout cas il y a un gros manque de professionnalisme de la part de ce salon, je ne comprends pas qu’on puisse faire un brush en ne mouillant que les cheveux … Franchement … c’est assez scandaleux.

    • Bah, à la limite, se passer de shampoing car j’en avais fait un la veille : okay, mais alors il ne fallait pas me demander un surplus.

  • Vu les commentaires, c’est un peu rageant de voir ce genre d’attitude. Ce n’est pas toi qui a forcé ce coiffeur à se mettre chez Balinea ET c’est leur job de vérifier les données et d’insister si besoin. Pour ma part, ce genre d’attitude en mode « c’est pas de notre faute mais vous allez quand même payer donc fermez-là », direct ça me met dans de très mauvaises dispositions !

  • Je pense comme dit Charline que c’est un peu le cas de toutes ces plateformes. Pourtant je continue à utiliser Groupon et Week end Desk régulièrement pour nos séjours et je ne suis pas trop déçue en général, mais néanmoins j’ai toujours constaté que le service était légèrement différent des clients lambda. C’est dommage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *