Vice 4 – Urban Decay : La Palette de tous les make-up

VICE3

Les trois premières palettes de la collection Vice par Urban Decay, je les ai snobées. Ouais, comme une vraie snob, genre « j’ai pas besoin de ça, du vert et du violet j’en ai déjà, blablabla ». Quand la Vice 4 est sortie, bien sûr, je l’ai trouvée jolie mais je n’avais pas l’intention de craquer… Mais plus je lisais des revues, plus je fondais. Et puis Mylène Tiboudnez a publié une magnifique revue avec des photos qui auraient fait craquer n’importe qui, et surtout un concours instagram pour remporter le trésor.

IMG_9900VICE13

Devine qui a gagné ? C’est bibi ! Et j’ai une chance de ouf, car on était plus de deux cent sur le coup ! (Note à moi-même : insérer ici un récit larmoyant de la malchance qui me caractérise aux jeux, et dans la vie en général, afin de m’attirer la sympathie du lecteur).

Non mai sans dèc’, visez-plutôt cette merveille :

VICE12VICE10HELLO

Un packaging qui claque, façon « flaque d’essence« , aux reflets changeants nuancés de teintes de vert, de violet et de doré ; ça a le mérite d’être original ! Dans la boîte, une jolie trousse pour emporter sa palette ou d’autres produits : elle est grande, et hyper-pratique ; tout y rentre ! (Testé et approuvé avec une brosse, un déodorant, un gel-douche, et tout un tas d’autres babioles à emporter en week-end). Au dos de la trousse, le sloggan de la marque « Beauty with an edge ».

VICE14

La palette est fidèle à toutes les palettes Urban Decay, avec un très grand miroir, et ça franchement ça change la vie ! Non sérieux, c’est tellement agréable de pouvoir se voir entièrement grâce à sa palette, surtout quand on doit l’emporter…

VICE2

Le pinceau double-embout est très convenable pour fondre les fards, en revanche je préfère l’utiliser humide pour appliquer la matière, notamment les fards pailletés qui peuvent faire des chutes… Mais le plus simple pour moi c’est de tout appliquer au doigt et de donner un coup de pinceau pour fondre le tout.

PicMonkey Collage

Les fards ? Des bombes ! 

20 fards aux multiples finis (mat, irisés, pailletés) : de quoi faire des dizaines de combos-couleurs. On retrouve des neutres, des roses et mauves, du violet, des orangés, des nuances de taupe divines, du vert vif et un turquoise, et enfin des marrons et des bordeaux marsala à couper le souffle…

0 1 5 6,5 6 7

Pour vous donner mes premières impressions, j’ai réalisé un maquillage simple et efficace, qui m’a valu les compliments de Monsieur Moelleux. J’ai utilisé cinq fards :

TOTAL

  • Flame, un rouille pailleté d’or « tout feu tout flamme »
  • Robbery, un taupe irisé qui oscille entre teintes de gris et de beige
  • Bitter, un mat couleur rouille
  • Bones, un blanc ivoire très irisé en touche lumière
  • Delete, un marron mat utilisé en ras-de-cils

MAK2VICE8MAK3

Le combo des ces teintes est tellement wahou ; j’ai presque l’impression que ça fait longtemps que je n’ai pas autant apprécié me maquiller. Et c’est un fait : la Vice 4 va m’accompagner en toutes circonstances… C’est une longue amitié qui commence entre elle et moi, et j’entrevois déjà tout ce qu’on va pouvoir faire toutes les deux !

Bon, disons-le franchement, 54 euros (à shopper ici), c’est un peu plus cher que les éditions Vice précédentes : et même si j’aurais fini par me l’offrir pour les fêtes, j’aurais certainement attendu une promo intéressante. Heureusement que Noël arrive et avec lui ses wishlists bien remplies de beauty-addicts désespérées qui supplient le gros bonhomme en rouge de leur apporter de nouveaux joujoux à make-up !

Vous avez craqué ? Vous allez craquer ? Dites-moi tout !

Like this on Facebook

  signature-fanny

15 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *