Electric Palette de Urban Decay : Grisaille interdite !

electric 091

Je lorgne depuis des mois sur cette palette… En suivant mes pérégrinations & autres maquilleries, vous vous êtes sans doute rendus compte que je porte surtout des couleurs vives, et très peu de nude ; cette palette m’était donc essentielle. Je n’aime pas le bleu, habituellement, c’est ce qui me freinais un peu… Mais depuis que j’ai ouvert ma palette et que j’ai vu les deux bleus proposés à l’intérieur, dont un légèrement violet, je ne peux que changer d’avis !

electric 001

La Electric Palette, c’est dix couleurs extraordinaires, à la pigmentation longue tenue (de gauche à droite) :

  • Revolt – un blanc grisé nacré qui scintille
  • Gonzo – un bleu turquoise
  • Slowburn – un orange électrique
  • Savage – un rose pus-que-barbie
  • Fringe – un vert profond
  • Chaos – un indigo enchanté
  • Jilted – un fushia piquant
  • Urban – un violet sexy
  • Freak – un vert flashy
  • Trash – un jaune « lime »

electric 009

Pour mon premier maquillage avec mon nouveau joujou, je voulais quelque chose d’exagéré, de coloré, qui me fasse un peu oublier le temps hivernal,  le gris du ciel et la luminosité horrible ; je voulais un make-up « Oiseau de Paradis« .

J’ai donc testé :

  • Freak & Fringe sur ma paupière avec un effet fondu
  • Puis Trash dans le coin interne, en tâche graphique sans la fondre
  • Enfin, le magnifique Chaos, un indigo qui me réconcilie avec le bleu, en eyeliner (réhaussé d’une touche de Savage)

electric 116

Rouge à lèvres : Timanfaya de Nars

electric 118

Je suis agréablement surprise par la qualité des fards qui ont tenu toute une journée sans filer (j’avais humidifié mon pinceau pour la pose de l’eyeliner), et j’ai hâte de réaliser de superbes maquillages, plus discrets ou tout aussi voyants, dans d’autres tons !

electric 120

Et vous : à quelle palette avez-vous succombé pour oublier un peu l’hiver ?

Like this on Facebook

  signature-fanny

4 Comments

Laisser un commentaire :