Lumea de Philips : mon avis

Ah ! Le célèbre Lumea ! Enfin, je l’ai, enfin, je l’ai testé, et enfin je peux vous écrire une petite revue sur cette machine à traquer les poils. Il faut dire que Philips, c’est un peu ma marque fétiche concernant l’électroménager de la salle de bain. Sèches-cheveux, lisseurs, boucleurs, et maintenant : Epilateur à lumière pulsée.

LUMEAprécision

Mon test« Gneuh ? »

La lumière pulsée

Dite L.I.P (lumière intense pulsée), elle a d’abord été utilisée dans les cabinets médicaux ou esthétiques; aujourd’hui elle est adaptée pour l’utilisation à domicile. Comme lors de l’épilation laser, le poil doit être exposé suffisamment longtemps à la chaleur de manière à avoir une action par diffusion thermique sur le follicule pileux, mais aussi sur le bulbe.

L’épilation à la lumière pulsée ne convient pas à tous types de peau. En particulier, son utilisation pour les phototypes VI (peau noire) peut s’avérer dangereuse. De plus, les peaux très claires possédant des poils blond ou blanc ne seront pas du tout réceptives à l’épilation par la lumière pulsée.

Mon expérience Lumea : 

Sans fil, léger, ergonomique, j’ai vraiment apprécié la prise en main et la facilité d’utilisation : il suffit de suivre les indications qui correspondent à notre type de peau et de poil, et de choisir  la « puissance » de l’appareil en se reportant au tableau ci-après. Ensuite, on positionne l’embout sur la zone à épiler (qui doit être rasée), et on appuie !

PHILIPSLUMEA

Raser ? Mais pourquoi ?

Et oui, pour détruire le bulbe plus facilement et ralentir la repousse, on flashe directement sur la peau « nue », et rasée. Ce n’est pas l’idéal pour certaines zones, pour nous les femmes surtout pour celles qui veulent s’épiler une zone du visage ou une zone délicate telle que le bas-ventre. Mon conseil pour elles, c’est de compléter cette utilisation par des séances d’épilation définitive chez un médecin.

Et sinon, ça fait mal ?

Pas du tout, mais alors pas du tout ! C’est assez long sur certaines zones, puisque la zone du flash est environ de 4 cm sur 2 cm, mais ça ne fait pas mal, on ne ressent rien d’autre qu’une sensation tiède dans les endroits sensibles.

Et combien de séance faut-il pour être débarrassée des poils ?

Il n’y a pas de nombre de séance fixe : il faut savoir que certaines peaux ne seront jamais débarrassées totalement des poils mais en auront beaucoup moins, d’autres ne verront plus aucun poil au bout de quelques séances. Pour ma part, à raison d’une séance toutes les deux semaines depuis deux mois, j’ai constaté un réel ralentissement de la repousse et une fragilisation des poils, que je trouve plus fins.

Une astuce ?

Un crayon de make-up peut aider pour délimiter les zones déjà flashées.

Lumea : Précisions sur l’appareil

Système d’anneau de sécurité: Évite les flashs accidentels
5 réglages d’intensité lumineuse: S’adapte à votre type de peau
Filtre UV intégré: Protège votre peau des rayons UV
Accessoire corps (4 cm2): Pour l’utilisation sur les zones en dessous du cou
Accessoire de précision (2 cm2): Pour une utilisation en toute sécurité sur le visage
Selon le modèle, durée de vie jusqu’à 140 000 flashs
Gamme Lumea : de 250 euros à 499 euros : un investissement certain mais sûr (guettez les ventes privées, les soldes et les offres spéciales !)

Like this on Facebook

  signature-fanny

7 Comments

  • Ah j’ai du mal à me décider à faire cet investissement ! Entre celles qui disent que ça ne fait rien du tout et celles qui disent que c’est ultra efficace, et d’autres plus modérées comme toi….pfff !

    • Je ne pense pas qu’on puisse avoir une épilation définitive, même avec la lumière pulsée des médecins. Les gens qui ont eu une épilation définitive étaient des personnes prenant des médicaments (hormones, par exemple les femmes qui souffrent d’hirsutisme, les personnes qui changent de sexe, etc). Un bulbe ne peut pas partir définitivement, mais je crois vraiment qu’on peut l’affaiblir et ralentir durablement la pousse ! Un peu comme avec la graisse sur notre corps : la graisse s’en va avec un régime mais la cellule graisseuse est toujours là, ne demandant qu’un peu de gras pour mieux stocker et reprendre !

  • Moi j ai opté pr le laser. Car la lumière pulsée est moins précise et peut justement exciter des bulbes qui n étaient pas actives. Le laser c est un faisceau précis ( seul un médecin peut le faire) et c est généralement définitif ( car le bulbe est vraiment détruit) . Mon médecin m a dit qu exceptionnellement qq poils qui n étaient pas actif peuvent sortir vers 70 ans …. Mais genre qq poils donc rien de méchant . Entre temps que dalle . 🙂 j ai commencé les aisselles et c est nickel!

Laisser un commentaire :