La Magie de Noël (Ma non-Wishlist)

noel

En cette période de Noël, j’avais prévu de vous faire une sélection d’idées cadeaux à petits prix, parce que je sais ce que c’est de vouloir offrir et de ne pas en avoir les moyens. Aujourd’hui, tout coûte un bras, et on veut toujours mettre plus, surenchérir, pour que tout le monde se sente comblé et sûr de notre « amour ».

J’ai pas mal réfléchi, et puis j’ai aussi reçu pas mal de réflexions négatives qui m’ont aidé à cogiter. Quand quelqu’un qui m’aimait bien commence à me déprécier parce que je tiens un blog sur les produits de beauté, quand cette personne commence à vanner pour en devenir carrément pas cool, quand j’ai l’impression de casser les couilles à tout le monde en parlant de crème (même si je fais peu de pub sur mes pages « perso »), quand je me sens gênée de bloguer; j’ai bien envie de remettre les pendules sur les I.

Alors non, vous n’aurez pas de sacro-sainte Wishlist de Noël, vous n’aurez aucune sélection de tendances à petit prix (ni à gros d’ailleurs). Je tiens à respecter les gens qui ont soupé de mes publications. C’est vrai que leurs publications sont vraiment intéressantes, elles (du second degré s’est glissé dans mon article, saurez-vous le retrouver ?). Certaines personnes pensant me soutenir m’ont dit « laisse tomber, c’est de la jalousie ». C’est bien attentionné, mais je ne pense pas que ces personnes soient jalouses, je pense juste que je les gonfle, et ça, je n’y peux rien : je n’ai donc pas de mauvaise attitude à corriger.

Plus que ça, ce qui me chagrine, c’est d’amalgamer « blog beauté » et « stupid girl », à croire qu’en trois mois j’ai changé, mon cerveau a été lavé, et je me suis retrouvée dans la peau d’une blonde (no offense pour les blondes). Bloguer, c’est déjà pour moi occuper un peu ma solitude, puisque l’amitié est parfois fragile, et que mes vingt-sept ans, seule en campagne Picarde sont très longs…

Mais finalement, faire des sélections m’ennuie : parce que moi non plus, je pourrais pas me les payer, ces produits, de toutes façons. J’ai un boulot à la con comme vous, je galère comme vous, j’ai animé des fêtes à Neuneu en chantant les tubes de l’été 98 pour gagner ma croûte, j’ai lavé des cadavres (comme vous ?).

Noël, c’est l’enfance, la joie de déchirer des papiers cadeaux immondes « Joué Club », le chapon rôti par Mémé, l’oncle bourré qui chante Tino Rossi dans un coin, le cousin qui pleure parce qu’il voulait les Lego Batman. C’est l’extase devant les magasins pendant des heures (oh, déjà petit consumériste !). Lorsque vous étiez petit, vous créiez également vos Wishlist au Papa Noël, et je parie qu’elles étaient longues, et longues.

C’est vrai, ça me tue moi aussi de voir des adolescentes se voir offrir des tablettes ou des ordinateurs, quand moi j’avais seulement un ou deux vernis à ongles à Noël. C’est vrai, parfois on oscille entre le monde du consumérisme et le souvenir respectueux de la famille qui s’est sacrifiée pour vous offrir deux beaux vernis à ongles violets à Noël.

Voilà voilà, voilà comment sera Noël sur la blogosphère pour moi : pas d’étalage d’envies, juste le plaisir de vous dire que j’ai créé quelques affinités avec certaines d’entre vous, que j’en suis ravie ! Certaines personnes m’ont soutenu, d’autres ont carrément abandonné le navire de mes contacts, d’autres encore se foutent de moi chaque jour.

Mais attendez… c’était déjà le cas lorsque je chantais, non ? Bon, alors tout est réglé : cette mauvaise humeur ambiante ne vient pas du blog, on est sauvés.

Bonnes fêtes de fin d’année !

Like this on Facebook

  signature-fanny

6 Comments

  • Malheureusement, je crois que l’image de la blogueuse beauté en tant que personne futile qui ne sait que dépenser, consommer et se pavoiser devant le nouveau rouge à lèvres Chanel est tenace ! Heureusement, j’ai rencontré peu de fois ce problème, la plupart de mes proches s’en tapent (même mes collègues connaissent mon blog) ou au contraire, se réjouissent quand du coup je peux leur offrir le dernier rouge à lèvres Clarins ou un super parfum 🙂

    Après, je pense que c’est un peu comme tout, dès que tu te mets à fond dans quelque chose et que tu t’impliques beaucoup, ça finit par empiéter sur ta vie privée et tes relations. Je suis sure que même pour ceux qui s’engagent dans le bio ou l’humanitaire, le problème doit se poser, de personnes qui finissent par leur dire des trucs du genre « T’as changé, tu veux à tout prix m’imposer tes choix de vie, tu me culpabilises, tu fais chier » alors qu’elles sont juste passionnées par ce qu’elles font 🙂

  • J’ai juste envie de dire que la vie nous réserve parfois de belles surprises, ce blog tu y tiens et grâce à lui, tu partages, tu donnes d’une autre manière (et peu importe le domaine dans lequel tu blogues) et si les gens ne comprennent pas ça, c’est qu’ils ont rien compris en fait.

    Y a des gens pour qui la beauté est synonyme de futilité, moi je trouve que ces gens ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et clairement, je pourrais parler beauté pendant des heures, à te parler de tel produit, de tel ingrédient, de telles avancées marketing, de telle campagne de communication, de telle marque, de telle « il m’a changé la vie ce produit », de confiance en soi parce qu’au final, la beauté, c’est tout ça.

    Et pour Noël, peu importe le cadeau que l’on a, l’importance est d’être avec les siens, point barre 🙂

  • Merci pour vos commentaires, ça me fait plaisir et ça me conforte dans l’idée qu’une personne qui vous écarte de sa vie parce que vous avez un passe-temps ou une passion qui ne lui plait pas… ce n’est pas un ami.

  • Je le trouve tout mignon ton blog. Pendant longtemps mon blog n’était que mon espace ou hormis mon mari et mon fils, personne de ma famille ne savait qu’il existait. Ils l’ont découvert sur le tard après au moins deux ou trois ans d’existance, du coup je n’ai pas eu à essuyer de remarques de ce genre par mon entourage.. Après les gens que l’on ne connait pas, c’est autre chose. De la jalousie? de la critique gratuite et facile? Je ne sais pas mais c’est drôlement relou!

    • Je pense qu’à l’ère d’internet c’est très facile, via fb, d’apposer sa critique négative ou ses insultes. Si mes amis et moi n’avions pas eu fb, ils ne se seraient pas permis de critiquer ou alors dans mon dos. Mine de rien, internet facilite la sélection ! (Mais j’en conviens, on se remet en question du coup. Je ne veux plus m’excuser de parler de maquillage)

Laisser un commentaire :